Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

virtu@lisat.ions

PARIS - 1997
Virtualison, virtualison!

Virtualisation du monde virtuel...

Passé, présent, futur, ... passe composé... et puis ... 

VIRTUEL: Qui a en soi toutes les conditions essentielles à sa réalisation (Possible, potentiel).

Maquettes virtuelles et gestion du projet.

Je rêve d'un langage virtuel...

Le jeu est virtuel, ... vous pouvez faire ce que vous voulez...

L’imperceptible virtualisation de l’être...

Virtualisation sans fin

Ce film bourré d'effets virtuels...

Virtualisation du monde!

Président virtuel, journal virtuel, discours virtuel.

Celui-la tu peux le tuer, il est virtuel!

On n'existe pas, on est virtuels!

Virtuel toi-même!

Je te virtualise et je pulvérise tous tes pixels dans l'univers!

Dans un ordre chronologique l'état virtuel précède tous les autres états.

Dans un ordre achronique, l'état virtuel se confond avec tous les autres états.

Dans un ordre synchronique, l'état virtuel est une facette de tous les autres états.

_______________

La théorie des présents composés

Recherche

DEUXMILLEDIX

LOGO POETES salon-livre-2015.jpg

27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 17:35
Portrait du ''Dictionnaire Raisonné de L'Architecture Française. Du XIe au XVIe siècle'', A. Morel editor, Paris, 1868.

Portrait du ''Dictionnaire Raisonné de L'Architecture Française. Du XIe au XVIe siècle'', A. Morel editor, Paris, 1868.

Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc est un architecte français né le 27 janvier 1814 à Paris et mort le 17 septembre 1879 à Lausanne.

Il est connu pour ses restaurations de constructions médiévales.

Il est également reconnu pour avoir inspiré le mouvement de l'Art nouveau. Au début du XXe siècle, on lui reproche de trahir le travail de ses prédécesseurs en imposant son propre style. «Restaurer un édifice, ce n'est pas l'entretenir, le réparer ou le refaire, c'est le rétablir dans un état complet qui peut n'avoir jamais existé à un moment donné.» Cette phrase créera la discorde entre l'architecte et les écoles de restaurations.

Avant de démarrer sa carrière, il part en mars 1836 dans un voyage d'étude de 18 mois en Italie pour s'intéresser à l'architecture médiévale. À son retour, il entre au Conseil des bâtiments civils, un organisme constitué des membres les plus éminents du paysage architectural français. En 1840, Eugène Viollet-le Duc s'attaque à la basilique de Vézelay après que Prosper Mérimée devenu inspecteur des Monuments historiques lui ait demandé. Cette première restauration s'inscrit dans une longue série d'édifices dont l'architecte se chargera.

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Parmi les réalisations de l'architecte, Notre-Dame de Paris reste l'une des plus controversées. C'est lui, par exemple, qui imposa une flèche à Notre-Dame alors que celle-ci avait disparu de la mémoire des Parisiens. Le modèle de cette flèche a été réalisé d'après la flèche de la cathédrale d'Orléans (qui datait du XIXe siècle) et non d'après celles du XIIIe. Après la Révolution française, la cathédrale est délabrée. Jusqu'alors confiée à l'architecte Godde, la restauration du bâtiment passe entre les mains de Jean-Baptiste-Antoine Lassus et d'Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc. De 1844 à 1864, tout sera mis en œuvre pour redorer le blason de l'une des plus célèbres cathédrales au monde.

La cité de Carcassonne

En 1844, Viollet-le Duc est chargé de la restauration de la basilique Saint-Nazaire installée dans la cité, avant la remise en état de l'ensemble de la cité médiévale qui tombe en ruine. Napoléon III approuve le projet de rénovation intégrale du lieu. Depuis 1997, la cité de Carcassonne est classée au patrimoine de l'UNESCO.

Cathédrale Notre-Dame d'Amiens

Cette cathédrale, la plus vaste de France symbolise l'archétype du style gothique classique. Au XIXe siècle, Viollet-le Duc s'attaque, sur une période de 25 ans, à la rénovation du bâtiment qui s'écroule.

Château de Pierrefonds

En 1857, Viollet-le-Duc est appelé par Napoléon III sur les conseils de Prosper Mérimée pour entreprendre la restauration de ce château. Le chantier commence en 1958. L'architecte ira même jusqu'à réinventer le monument en s'éloignant d'un simple travail de restauration. Six ans après sa mort, les travaux s'arrêtent et la décoration des salles reste inachevée.

Château de Roquetaillade

Vers 1860, la famille Leblanc de Mauvesin fait appel à Viollet-le Duc pour remettre en état le bâtiment constitué de deux châteaux forts. La restauration de ce lieu situé en Aquitaine a pris dix ans à l'architecte qui fut également chargé de décorer l'intérieur et le mobilier.

Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque carolingienne à la Renaissance, 6 vol., Paris, 1858-1870

(en ligne sur gallica et archive.org)

Partager cet article
Repost0
Published by CrivARTS - dans Artistes
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 18:30

Nouvelle promenade sur Google Maps dans Venise : avec le bonhomme on peut arpenter  les rues, le Grand Canal, les canaux, les gondoles, les vaporettos.

Un autre point de vue sur les monuments, les basiliques, une ballade sur le Grand Canal en dessous des ponts, devant les maisons avec leur embarcadère, les places et les quais,  tout un enchantement, comme si l’on y était.

Teatro La Fenice

Partager cet article
Repost0
Published by CrivARTS - dans Artistes
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 23:54
OPERA GARNIER le 26 février 2011 - 20h00

OPERA GARNIER le 26 février 2011 - 20h00

CONCERTS DE MUSIQUE DE CHAMBRE  PAR LES MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE L’OPÉRA NATIONAL DE PARIS

CONCERTS DE MUSIQUE DE CHAMBRE PAR LES MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE L’OPÉRA NATIONAL DE PARIS

Frédéric Laroque, Vanessa Jean violons Fanny Baradeau alto Aurélien Sabouret violoncelle  Ryoko Hisayama piano

Frédéric Laroque, Vanessa Jean violons Fanny Baradeau alto Aurélien Sabouret violoncelle  Ryoko Hisayama piano

Gustav Mahler(1860-1911), Quatuor avec piano en la majeur (1876)

Gustav Mahler(1860-1911), Quatuor avec piano en la majeur (1876)

Maurice Ravel(1875-1937), Quatuor à cordes en fa majeur

Maurice Ravel(1875-1937), Quatuor à cordes en fa majeur

Gabriel Fauré(1845-1924), Quintette pour piano et cordes en ré mineur n° 1, op.89

Gabriel Fauré(1845-1924), Quintette pour piano et cordes en ré mineur n° 1, op.89

Photos: Mariela, Croquis: EmMa

Photos: Mariela, Croquis: EmMa

Partager cet article
Repost0
Published by Emmanuel CRIVAT - dans Artistes
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 14:52
Hector Guimard (Lyon 1867 – New York 1942) est le représentant majeur de l'Art nouveau en France. Nouvel ALBUM "ART NOUVEAU": Héctor GUIMARD Architecte 1897 à Paris dans le XVI Arrondissement
Hector Guimard (Lyon 1867 – New York 1942) est le représentant majeur de l'Art nouveau en France. Nouvel ALBUM "ART NOUVEAU": Héctor GUIMARD Architecte 1897 à Paris dans le XVI Arrondissement
Hector Guimard (Lyon 1867 – New York 1942) est le représentant majeur de l'Art nouveau en France. Nouvel ALBUM "ART NOUVEAU": Héctor GUIMARD Architecte 1897 à Paris dans le XVI Arrondissement
Hector Guimard (Lyon 1867 – New York 1942) est le représentant majeur de l'Art nouveau en France. Nouvel ALBUM "ART NOUVEAU": Héctor GUIMARD Architecte 1897 à Paris dans le XVI Arrondissement

Hector Guimard (Lyon 1867 – New York 1942) est le représentant majeur de l'Art nouveau en France. Nouvel ALBUM "ART NOUVEAU": Héctor GUIMARD Architecte 1897 à Paris dans le XVI Arrondissement

Partager cet article
Repost0
Published by Emmanuel CRIVAT - dans Artistes
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 12:47
Ionel Jianu, Luchian, Editura Căminul Artei, 1947

Ionel Jianu, Luchian, Editura Căminul Artei, 1947

"Domnului Ionel Scânteie, cu toatà ptretuirea pentru devotamentul si însufletirea pe care le pune în lupta pentru dreptate. Omagiu"  Ionel Jianu

"Domnului Ionel Scânteie, cu toatà ptretuirea pentru devotamentul si însufletirea pe care le pune în lupta pentru dreptate. Omagiu" Ionel Jianu

Ştefan Luchian (1 février 1868 – 28 juin 1917), peintre roumain

Ştefan Luchian (1 février 1868 – 28 juin 1917), peintre roumain

LUCHIAN - Ionel Jianu 1947
LUCHIAN - Ionel Jianu 1947
Partager cet article
Repost0
Published by CrivARTS - dans Artistes
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 13:48

Ada Martinkus nous a quittés le 22 août dernier pour s’approcher des mythes de sa Lituanie natale et rejoindre dans l’éternité son père Algirdas Julien GREIMAS.

Ada Martinkus est l’auteur de « Eglé, la reine des serpents, un conte lithuanien », publié à Paris par l’INSTITUT D’ETHNOLOGIE du Musée de l’Homme, en 1989. Ouvrage dédié par l’auteur:

Aux Lithuaniens des villages,

Aux Lithuaniens des villes.

A tous les Lithuaniens.

Voici la page des remerciements :

Une bourse de recherche, offerte par l'Université de Vilnius en 1974, m'a donné l'occasion d'exploiter les Archives nationales du folklore de l'Institut de Langue et de Littérature lithuaniennes de l'Académie des Sciences de Lithuanie ; les conseils du professeur D. Sauka et des chercheurs tant de l'Université de Vilnius que de l'Institut m'ont été d'un grand secours lorsque j'ai voulu mieux connaître le contexte aussi bien mythique que socio-culturel dans lequel se trouvait inscrit le récit que j'avais choisi d'étudier. Je saisis ici l'occasion de remercier tous ceux — et ils sont nombreux — qui m'ont aidée et, en premier lieu, Monsieur J. Kubilius, recteur de l'Université de Vilnius, sans lequel ce travail n'aurait pas pu voir le jour.

En terminant, je ne peux pas ne pas exprimer ma vive gratitude à Denise Paulme dont j'ai suivi le séminaire à l'EHESS, qui m'a appris à aimer et à étudier les contes — africains, bien sûr — mais qui, comprenant que c'était la littérature orale lithuanienne qui avait mes faveurs, m'a encouragée à entreprendre ce travail et à y persévérer. Un jour, Geneviève Calame-Griaule m'a suggéré de rédiger l'exposé que j'avais fait à son cours, d'en faire un article ; depuis, elle a toujours suivi de près mes recherches — souvent hésitantes — dans le domaine lithuanien : c'est grâce à son exemple, à sa patience et à sa gentillesse que j'ai pu venir à bout de la tâche que je m'étais imposée et qui, au départ, me paraissait bien difficile à mener à bonne fin.

Ma gratitude s'adresse également à mon père, A.J. Greimas, qui a toujours été prêt à interrompre son travail pour répondre à mes questions sur des broutilles ou aux interrogations que je me posais sur des problèmes qui, avant que je ne lui en fasse part, m'apparaissaient insolubles ; loin de m'imposer ses propres voies et ses méthodes, il m'a constamment aidée de ses conseils pratiques, mais aussi — ce qui a été d'une importance capitale pour moi — de sa connaissance de la mythologie lithuanienne à laquelle il avait déjà consacré beaucoup de son temps.

Mes remerciements vont également à Madame Marie-Louise Dufour qui a facilité les conditions matérielles de mon travail ; sans sa sollicitude, l'achèvement de cette étude n'aurait pas été possible.

Partager cet article
Repost0
Published by Emmanuel CRIVAT - dans Artistes
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 14:56
Emmanuel 2008

Emmanuel 2008

COLLIOURE est la destination de nombreux navigateurs phocéens, romains et grecs qui en font un site archéologique très riche.
En 673, Wamba Roi des Wisigoths occupe COLLIOURE et lui donne le nom de “CAUCOLIBERIS” (Port d’Elne) confirmant ainsi son rôle de port de commerce.

Dès 981, les Comtes du Roussillon et les Rois de Majorque commencent à aménager et à fortifier COLLIOURE qui devient entre 1276 et 1344 la Résidence d’été des Rois de Majorque.
Tout au long du XIIIème, de nombreuses croisades religieuses traversent COLLIOURE telles que les Templiers en 1207 (d’où la fameuse légende du trésor des chevaliers des Templiers), les Cisterciens en 1242 et les Dominicains en 1280.

Par la suite, la découverte de l’Amérique au XVème siècle va être à l’origine du déclin progressif de l’activité du port de COLLIOURE.
De 1462 à 1493, COLLIOURE subit l’occupation française sous le règne de Louis XI. En 1642, après s’être défaits de l’emprise espagnole, les Catalans tombent à nouveau sous l’occupation des troupes françaises. C’est à cette période que Vauban, modifiant les fortifications, donne à COLLIOURE sa physionomie actuelle.

En 1659, le traité des Pyrénées rattachera définitivement le Roussillon à la couronne française.

Partager cet article
Repost0
Published by CrivARTS - dans Artistes
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 20:44
Bruxelles - le quartier gourmand (Emmanuel 2008)

Bruxelles - le quartier gourmand (Emmanuel 2008)

Partager cet article
Repost0
Published by CrivARTS - dans Artistes
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 16:59
Portrait du sémioticien Emmanuel CRIVAT, par un artiste chinois (2008)

Portrait du sémioticien Emmanuel CRIVAT, par un artiste chinois (2008)

Partager cet article
Repost0
Published by CrivARTS - dans Artistes
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 14:25


Elena ANGHEL, L'église Bazilesco (2008), Bucarest, Aquarelle A982

Partager cet article
Repost0
Published by Emmanuel CRIVAT - dans Artistes