Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

virtu@lisat.ions

PARIS - 1997
Virtualison, virtualison!

Virtualisation du monde virtuel...

Passé, présent, futur, ... passe composé... et puis ... 

VIRTUEL: Qui a en soi toutes les conditions essentielles à sa réalisation (Possible, potentiel).

Maquettes virtuelles et gestion du projet.

Je rêve d'un langage virtuel...

Le jeu est virtuel, ... vous pouvez faire ce que vous voulez...

L’imperceptible virtualisation de l’être...

Virtualisation sans fin

Ce film bourré d'effets virtuels...

Virtualisation du monde!

Président virtuel, journal virtuel, discours virtuel.

Celui-la tu peux le tuer, il est virtuel!

On n'existe pas, on est virtuels!

Virtuel toi-même!

Je te virtualise et je pulvérise tous tes pixels dans l'univers!

Dans un ordre chronologique l'état virtuel précède tous les autres états.

Dans un ordre achronique, l'état virtuel se confond avec tous les autres états.

Dans un ordre synchronique, l'état virtuel est une facette de tous les autres états.

_______________

La théorie des présents composés

Recherche

DEUXMILLEDIX

LOGO POETES salon-livre-2015.jpg

11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 10:11

Pensées d’une âme perdue et tourmentée


J’ai plus le goût d’la Vie, je l’ai Perdue,

Un Jour de onze Septembre entre deux Tours…

 

Si douce est la Mort qu’on n’attend pas,

Plus encor est celle qu’on désire…

Mais aujourd’hui mon bon Trépas,

C’est un oiseau qui l’a choisi…

 

Il était grand, d’acier vêtu,

Plumes de métal acérées,

-Ces cris stridents de chien fourbu !-

Assourdit tant mon âme que

Sa percussion ne fut mon vœu…

Mais il n’oreilla mon refus

Et m’enleva d’où je suis né :

Cigogne si peu ingénue…

 

Douce est la Vie qu’on ne voit pas…

Ne pensant qu’à rogner l’instant,

On s’aperçoit qu’avec le Temps,

Avec le Temps va, tout s’en va !...

 

Elle était grande et pleine d’Aises

La Société de notre Monde…

Une Fierté Contre Nature !

Ils ont écroulé nos Symboles,

Le Calice est tombé au Vol…

Com’ nous déniions leurs Cultures,

Eux l’ont-ils fait de c’qui nous fonde…

Eux ont donc bien pris une autre aise.

 

On s’étripa pour l’Ascension,

Je ne cache rien à personne :

Les Morts aussi ont leurs Questions

Et l’égoïsme qui détonne !

 

Trois Mille Âmes Asphyxiées

Par un Vent de Putréfaction !...

Je découvrais Ma Puanteur

Alors pourtant que Je pensais

Qu’une fois que j’aurais quitté

La Vie et ses Petits Malheurs,

Ensevelie d’Absolutions,

J’Aurais été moins Tourmentée…

 

Allez, Vous les Vivants ! Allez !

Allez Au Rien de Tout Néant !

Pourquoi vos yeux n’ouvririez ?

Il est encor bien assez Temps.

 

Ainsi je suis Un Peu Déçue

De Ma Montée si Fastidieuse,

Au moment-même où tant de gens

Ne voient jamais que leur jouissance,

J’aimerais Tant leur dire la Chance (?)

Qu’ils ont d’Être Toujours Vivants,

Une Aubaine si Prodigieuse

Que d’Aucun ne semble avoir vue…

 

Je Refuse Pleurs et Plaintes !

Gardez donc Vos Grands états d’Âmes ;

Les Larmes dont nous Sommes Peintes

Suffisent bien à Notre Drame…

 

Le Jugement n’est point Encore,

Il semblerait qu’il y ait du Monde,

Tant et si Bien que pour Yahvé

Il ne paraît y avoir Repos…

J’espèr que sont Ouïs mes Mots,

Qu’ils ne sont pas Mal appréciés ;

Je vous Souhaite Joie qui Abonde

Loin de moi et Mon Pauvre Monde…

Partager cet article

Repost 0
Published by Florin APA
commenter cet article

commentaires